Le bruit rend malade!

A nos responsables politiques, qui veulent encore l’ignorer, l’OMS recommande fortement de mettre en œuvre des mesures adaptées, susceptibles de réduire l’exposition au bruit pour les populations soumises à des niveaux supérieurs aux valeurs suivantes :
– bruit aérien journée complète (Lden): 45 dB(A)
– la nuit (Lnight): 40 dB(A)
A comparer à la limite du PGS (Lden55): 55 dB(A)

À la lumière des recherches scientifiques récentes, l’OMS abaisse les niveaux d’exposition recommandés, afin de protéger la santé.
Les relations entre l’exposition au bruit environnemental et les effets sanitaires ont aussi été actualisées : il en résulte globalement une forte réévaluation des risques encourus, notamment pour les bruits liés aux trafics aérien.

Didier Gonzales, Président de Bruitparif, souligne que « ce rapport de l’OMS est d’une importance majeure. S’appuyant sur des preuves scientifiques, ces nouvelles lignes directrices sont un signal fort envoyé aux pouvoirs publics pour prendre enfin en compte l’importance des effets néfastes du bruit.

Voir les recommandations de l’OMS