Pourquoi nous sommes pour le repos nocturne

(Couvre-feux ou restrictions aux vols de nuits)

Suite à l’article du 22.11.2017 ci-après, nous exposons les raisons qui légitiment l’extension du repos nocturne à l’Aéroport de Bâle-Mulhouse.

L’ADRA et les associations Suisses et Allemande demandent le respect strict du repos nocturne de 23 à 6 heures (Charte trinationale pour une meilleure protection des riverains de l’aéroport de Bâle-Mulhouse).

Les raisons sont multiples : sanitaires, égalitaires et même économiques.
D’abord la perturbation du sommeil et ses conséquences sur la santé que nous avons exposé en d’autres lieux sur ce site.
Ensuite, les deux parlements cantonaux bâlois ont voté le couvre-feu de 23 à 6 heures et la Ville de Bâle bénéficie d’un régime particulier.
D’autre part, l’Aéroport n’a jamais démontré par une étude chiffrée les pertes économiques engendrée par des restrictions aux vols de nuit. Et même si l’expansion de l’Aéroport serait limitée, la santé florissante de l’Euroairport supporte de prendre en compte la santé des riverains.

Mais surtout les cinq aéroports les plus proches ont mis en place un repos nocturne plus long. Chaque aéroport est régi par une réglementation spécifique. Il n’y a pas de législation unique en Europe.

Ci-après une comparaison entre quelques aéroports (par durée croissante):

Aéroport:    Couvre-feu:    Durée:      Remarques:                                           .
Bâle-              24h-6h              6h (5h)      Atterrissages de 24h-5h
Mulhouse                                                  et de nombreuses dérogations entre 24h-06h
Genève          24h-06h            6h
Francfort       22h30-05h       6h30
Paris Orly      23:30-06h         6h30         Pas de dérogation pour retards
Zurich            23h-06h            7h             Atterrissages pour retards de 23:30h-24:00h
(Bâle-Ville      22h-7h              9h             Interdiction de survol du Canton de Bâle-Ville)

Le tableau montre que les riverains de Bâle-Mulhouse ont un repos nocturne moins long que les autres aéroports suisses et que la Ville de Bâle (pourtant opérateur principal et principal bénéficiaire économique de l’Aéroport).

En plus, l’avantage du repos nocturne par rapport à d’autres mesures est d’être bénéfique à tous les riverains, quel que soit leur localisation et leur nationalité.