Projet Interreg AtmoVision pour mesurer la qualité de l’air

(Photo : l’ADRA effectue des mesures de PUF au bord des pistes de l’aéroport)

Une étude participative pour mieux connaître la qualité de l’air va être lancée dans le périmètre de l’Eurodistrict trinational de Bâle, dans le cadre du projet transfrontalier AtmoVision. Lire dans L’Alsace du 7.12.2019.
L’ADRA s’est portée volontaire et a été retenue pour effectuer des mesures en portant des capteurs individuels.

L’ADRA est depuis plusieurs années engagée pour une meilleure connaissance de la pollution de l’air autour de l’aéroport. A ce titre nous travaillons depuis 2018 avec Atmo GrandEst, qui a fait de nouvelles campagnes de mesure l’été/hivers 2019-2020. Les résultats seront intégrés aux cartes qui seront établies pour l’agglomération Bâloise en 2020 par le LHA bâlois.

Voici quelques avancées obtenues par l’ADRA :
Dans le domaine de la pollution, l’aéroport s’est engagé à corriger les retards et manquements que nous avions relevé dans le cadre de notre enquête sur la mesure et le calcul de la pollution engendrée par les activités aéroportuaires.
Certaines mesures figurent dans le Projet de PPBE 2018-2022.
– faire des mesures de l’air approfondies tous les 3 ans (au lieu de 5 ans)
– faire des publications transparentes et suivies sur la durée
– consulter les riverains sur le choix des emplacements des stations mobiles
– introduire progressivement des alimentations électriques aux points de stationnements
– mesurer après 2019 les Particules Ultra Fines, PUF

Dans le cadre des consultations publiques sur le nouveau projet Euro3Lys et le site du Technoport, d’Unibail, d’un golf (rustique), etc., l’ADRA a rendu attentif SLAgglo à la pollution à laquelle sera exposé le site situé sous le vent de l’aéroport et de l’A35.

Voir nos dossiers :
Pollution atmosphérique et santé, 2017
Particules ultrafines et santé, 2019
Les riques pour les riverains de l’aéroport, 2019

Un article sur les PUF par SLATE.fr
En lisant cet article, se rappeler que les moteurs d’avion émettent des particules ultrafines en très grande quantité.