Référendum contre la privatisation d’ADP


Participez en signant la pétition pour exiger un RIP !
L’Etat ne se soucie ni de service public, ni des riverains, ni d’environnement dans la gestion des aéroports. La privatisation du Groupe Aéroport De Paris, ADP, signifie encore plus de nuisance pour les riverains d’Ile-de-France.
75% des Français sont prêts à signer une pétition pour réclamer un RIP. Et vous ?
Source Le Huffington Post, 3.07.2019

4,7 millions de signatures doivent être recueillies avant le 12 mars 2020, pour aboutir à un référendum d’initiative partagée. La barre des 10% est franchie.
Signer sur le site officiel du ministère

Voir le guide pour signer. Regardez le compteur.

Pourquoi vouloir privatiser les aéroports ?

Eclairage à partir de l’exemple de la privatisation de l’aéroport de Toulouse:
« Contrairement à ce qui est annoncé pour ADP à Paris, l’exemple toulousain a mis en évidence un déséquilibre total entre la prise en compte de l’intérêt de l’actionnaire et celui des populations impactées par une zone de nuisance toujours plus grande.

L’industrie aéroportuaire est un secteur d’activité extrêmement polluant (CO2, NOX, particules et bruit) dont l’impact ne se limite pas à l’emprise au sol des pistes mais s’étend sur plusieurs kilomètres autour des installations… A Toulouse, comme à Nantes ou à Paris la croissance du trafic se fait aux dépends d’une grande partie de la population. Les progrès techniques de ces dernières années ne compensent pas l’explosion du trafic, dire qu’il n’y a pas augmentation des pollutions relève de l’utopie ou du conte de fée ».
CCNAAT, Toulouse le 17.04.2019

Note : l’aéroport de Toulouse Blagnac avait été vendu en 2014 à un consortium étranger. La Cours des comptes a jugé que c’est « un échec ».