Une croissance illimitée et sans réelle compensation, est-ce un modèle durable?

La vie autour de l’aéroport devient de plus en plus difficile. De quoi l’avenir sera-t-il fait ?
Ce premier semestre est marquée par l’annonce de plusieurs projets de développement parallèle touchant toute la région des 3 Frontières à l’horizon 2030. Ensembles ils représentent un bouleversement à grande échelle de la Région 3F.

Les projets structurants :
– Euroaiport 2030, 147.000 mouvements (le nombre de passagers n’est pas annoncé)
Euro3Lys:  Technoport et Unibail au nord, Quartier du Lys au sud
3Land Huningue – Bâle
Vois aussi: SL Agglo, Vision d’Avenir 2030

Les infrastructures :
– 5A3F échangeurs A35/RD105/EAP
– Prolongement du Tram 3
– Mise à 3 voies de l’A35 (inévitable)
– Mise à 2 voies du CD105 entre St-Louis et le Palmrain (inévitable)
– Gare souterraine « Herzstück » à Bâle, liaisons ferroviaire EAP et Bale – Lac de Constance (Hochrheinbahn)
– doublement de l’A3 entre Bâle et l’Allemagne avec passage sous le Rhin pour rejoindre l’A5.

Tous ces projets pèsent sur notre environnement et la qualité de vie. Les études ne tiennent pas ou insuffisamment compte de la surconsommation, de la production de déchets, de l’augmentation des nuisances, des gaz à effet de serre et du réchauffement climatique déjà en marche. Car malgré un volet « environnemental », le bilan est négatif et la somme de ces projets ne répond pas aux objectifs imposé par un développement durable.

A titre d’exemple, les prévisions de trafic résultant de ces projets autour des échangeurs A35/RD105/EAP permettent d’évaluer l’impact sur l’environnement.
Du 11 juin au 6 juillet à lieu la consultation publique pour un « Aménagements des Accès pour l’amélioration des accès Autoroute- Agglomération des 3 Frontières, 5A3F ».

Présentation du projet : Diaporama de concertation 20180611
Dans la presse : L’Alsace du 13.06.2018

L’incohérence et les limites de ce projet sont démontré par le seul fait que certains axes qui passent à 2×2 voies sont à nouveau saturées en 2030. Le trafic entre l’échangeur A35/CD105 et Saint-Louis va augmenter de 54% au niveau de la gravière (entrée Sud du Technoport) et de 42% au croisement du cimetière à St-Louis (sources : Pôle Mobilité Ingénierie, Direction des Routes Conseil départemental du Haut-Rhin, 14.06.2018)

Nos élus et décideurs économiques nous préparent un concentré d’urbanisation et de d’infrastructure de transport d’ici 2030. Ont-ils une vision claire de la qualité de vie et des changements environnementaux que cela implique ? Est-ce ce que la population partage cette vision de l’avenir et laissera-t-elle décider à sa place ? Il est temps de se mobiliser.