Raccordement ferroviaire Euroairport : retour au bon sens avec l’Autorité environnementale !

Les recommandations et avis de l’Autorité environnementale (Ae) montrent que l’étude du projet par la SNCF, l’Euroairport et SLA (Euro3Lys) est plein de lacunes gravissimes.
L’ADRA s’insurge depuis le début du projet en 2013, parce-que l’impact du raccordement est étudié délibérément de façon isolé, sans tenir compte des autres projets, et de leurs nuisances :
– Le développement de l’aéroport et de son traffic (PPBE)
– Le projet routier 5A3F échangeurs A35-RD105-Euroairport, mise partielle à 3 voies de l’A35, mise à 2 voies de la RD105, la restructuration de la plateforme douanière,
– le projet Euro3Lys (centre commercial Unibail, etc.)
– le prolongement du Tram 3
– ….
L’Ae pointe les conséquences de l’augmentation du bruit et de la pollution due au trafic aérien, ferroviaire et routier.
Voir notre dosssier sur ces projets.

L’Ae cite même la pollution de l’air aux particules fines, PM10 et PM2,5. Tiens, tiens,.. à voir une de nos contributions ici.

Les associations environnementales, qui ont dénoncés ces lacunes criantes et le déni de démocratie mis à jour par la concertation publique en 2018, ont été entendues. Peut-on espérer une prise de conscience par les porteurs du projet, autorités et élus ?

L’avis de l’Ae porte sur la qualité de l’évaluation environnementale et sur les impacts du projet. Les réponses que le maitre d’ouvrage, SNCF-RAIL et EAP, devront y apporter, seront versés au dossier présenté à l’enquête publique fin 2020.
Rien n’est fait, continuons notre combat pour notre avenir à tous. Evitons un nouveau GCO de Strasbourg. « On ne lâche rien » !

L’article de L’Alsace, 25.012020.
Lire l’intégralité de l’avis de l’Ae.

Puisque vous êtes arrivé jusqu’ici, lisez la suite, qui vous concerne aussi.

Donnez votre avis sur le Projet de ZAC du Technoport

Avec tous ces projets et acronymes, le citoyen même bien intentionné s’y perd.
L’Etude d’Impact de l’Ae concerne la ZAC du Technoport.
Saint-Louis Agglomération organise du 16 janvier 2020 au 17 février 2020 une procédure de participation du public par voie électronique au titre de l’article L123-19 du Code de l’environnement.
Tous les documents sont disponibles ici. Bon courage, donnez votre avis !