Les brèves !

L’assemblée générale annuelle de l’ADRA prévue en avril est repoussé jusqu’à nouvel ordre en raison de l’épidémie du Covid-19.

Nous rebviendrons vers vous en temps utile.

 

« EuroAirport: pas de retour à la normale avant 2023 »

Soyons clair, les effets économiques de la pandémie touchent gravement bien des secteurs de l’économie et par conséquent, nos territoires et les personnes qui y vivent.
Malheureusement, face au défi de reconstruire un monde résilient et durable, l’Euroairport n’annonce pas de changement de stratégie et vise une reprise comme avant: L’Alasace du 25.05.2020
La sincérité des dirigeants de l’Euroairport est déconcertante. On avait pourtant mis en garde: leur modèle économique n’était pas durable et il impacte aussi négativement et sans rapport avec « l’intérêt public » notre qualité de vie et l’environnement. Cette crise sera-t-elle l’occasion de remettre en question un modèle dépassé et toxique ?

Voir nos articles précédents dans ACTUALITÉ.

Nouvel arrêté d’exploitation de l’aéroport de Bâle-Mulhouse

De façon assez confidentielle, une consultation a eu lieu en décembre 2020 (consultable ici).
L’ADRA y a participé et donné son avis, mais nos propositions n’ont pas été retenues.
Très technique, cet arrêté du 20.05.2020 a été pris surtout pour corriger les erreurs et oublis des arrêtés précédents. A signaler cependant un changement notoire et très attendu, qui met enfin officiellement fin aux dérogations abusives accordés par la direction de l’aéroport pour des vols de nuit entre 24h et 6h. Un point revendiqué de longue date par l’ADRA.

L’arrêté sera révisé suite aux mesures qui seront prises dans le cadre du PPBE 2018-2020, qui nécessite le passage par l’actuelle étude « d’approche équilibrée ». Raison pour laquelle le repos nocturne entre 23h et 6h n’a pas été évoqué dans l’avis de l’ADRA.

 

Lettre ouverte aux dirigeants et décideurs du transport aérien

A ceux qui vont décider de reprendre le trafic aérien en France et dans le monde, l’UFCNA adresse un appel pour lutter efficacement contre le dérèglement climatique en respectant l’Accord de Paris et la réduction des pollutions sonores et atmosphériques à proximité des aérodromes…
Avec le soutien de UECNA et STAY GROUNDED
UFCNA, Union Française contre les Nuisances des Aéronef, 24.04.2020

 

L’aéroport silencieux, et après ?

Le journal L’Alsace a publié un reportage sur les personnes confinées redécouvrant la vie sans bruit en différents lieux : Strasbourg, Ostwald, Rixheim et Saint-Louis.
Le président de l’ADRA est interviewé par téléphone sur le ressenti des riverains de l’aéroport en l’absence de bruit et de pollution.
L’Alsace, 15.04.20

 

Actualités du transport aérien

Une économie chahutée !

Les perspectives pour l’économie du transport aérien dans les 10 ans à venir.
Une prospection courageuse qui n’occulte rien.
« Selon le cabinet Archery, il faudra, dans un scénario optimiste, trois ans pour retrouver le niveau de trafic de 2019 et 10 ans pour retrouver la trajectoire d’avant-crise. » LaTribune, 10.04.2020

 

Atterrissage forcé

C’est le moment de réfléchir à la place et la finalité du transport aérien dans l’après coronavirus.
« Les avions sont cloués au sol, les compagnies aériennes demandent de l’aide aux pouvoirs publics. Mais faut-il les aider à n’importe quel prix ? Le coronavirus va-t-il modifier notre façon d’envisager les voyages en avion ? » FranceCulture, 9.04.2020

 

Les riverains des aéroports … profitent du silence

Les riverains de Bâle-Mulhouse solidaires avec nos amis d’Ile-de-France. L’arrêt des vols commerciaux permet de découvrir une vie presque sans gêne sonore et sans pollution (sauf le fret cargo, qui a augmenté). Du calme et de l’air pur, c’est bon pour le sommeil et la santé.

Reportage sur France3-égion : Les riverains des aéroports franciliens profitent du silence

 

Coronavirus, le jour d’après :

Faire redécoller le secteur aérien avec des ailes plus vertes

De nombreuses compagnies aériennes vont faire faillite ou s’en approcher de très près. Elles sont mises à genoux par la crise du coronavirus. Le secteur appelle à des aides d’État pour être sauvé. Pour beaucoup, ces aides doivent être données en contrepartie d’un virage environnemental une fois la crise passée.
Toute la semaine, Novethic se penche sur la fragilité de nos modèles économiques, secteur par secteur, mis en lumière par la crise sanitaire actuelle.
Novethic, @LudovicDupin, 20.03.2020

 

14 mars 2020: Marches pour le climat annulées, priorité à la solidarité avec les victimes dans la lutte contre la pandémie.

La mobilisation contre l’extension de l’aéroport de Bâle-Mulhouse et ses nuisances continue !

Voir le CP de notre fédération Alsace Nature.

 

Salon Eco Bio annulé, l’ADRA ne désarme pas !

Suite à la mesure préfectorale prise le 6 mars d’interdire tout rassemblement mettant en présence de manière simultanée plus de 50 personnes en milieu clos, nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation du Salon EcoBio !

L’ADRA avait prévu de vous informer sur l’extension de l’aéroport et des nuisances, si rien ne change.

En 2030, que sera devenu notre cadre de vie ?
STOP au développement de l’aéroport et de ses nuisances. Notre qualité de vie se dégrade et la planète chauffe !
AGISSONS MAINTENANT

 

Climat : la justice dit non à une 3ème piste à Heathrow

Chapeau bas, Messieurs les Anglais. L’aéroport de Heathrow est simplement le plus grand d’Europe.
« C’est une décision historique, c’est la première fois qu’une décision juridique s’appuie sur l’urgence climatique pour annuler l’extension d’un aéroport. »
Pendant ce temps, l’EuroAirport construit des parkings, projette une 3ème piste et fait de la publicité pour les voyages lowcost.
STOP à l’expansion de l’aéroport et aux nuisances.
Lire l’article du Courrier International.

 

Changement de discours et de ton à l’Euroairport ?

Après avoir établi un nouveau record de fréquentation l’an dernier, l’EuroAirport s’attend à une croissance ralentie en 2020. Les directeurs de l’aéroport affirment prendre en compte les préoccupations environnementales et vouloir aller vers un développement « plus raisonné », … sans changer les plans de développement

Prudence, nous savons d’expérience, que la trajectoire entre le discours et les actes est longue à l’aéroport de Bâle-Mulhouse !
Source L’Alsace, 22.01.2020.

L’interview de M. Velter, Directeur adjoint de l’EAP:

Le PS de Bâle-Ville contre le développement de l’Euroairport
Alors que l’Euroairport bat encore des records en 2019, c’est la première fois qu’un parti de Bâle-Ville, s’élève contre le développement de l’aéroport et ses nuisances. Le PS de Bâle-Ville rejoint ainsi les revendications des partis de Bâle-Campagne.
Source SRF.ch

 

Vers un développement harmonieux de Saint-Louis Agglo et de l’Euroairport ?

Nous reproduisons ci-après la page 10 du magazine municipal Saint-Louis mag n°108, février 2020.

DES INTERACTIONS TOUJOURS PLUS NOMBREUSES AVEC L’EUROAIRPORT
 « Compte tenu de l’importance des enjeux et des nombreux échanges qui lient l’aéroport, Saint-Louis Agglomération et les quatre communes d’assise, Blotzheim, Hesingue, Bartenheim et Saint-Louis, une convention de partenariat a été approuvée.
Cette coopération porte sur l’aménagement du territoire, le développement économique, les enjeux climat-air-énergie ainsi que le financement des équipements publics.
A cet effet, comité de pilotage et comité technique seront mis en place, avec pour objectif des réunions régulières d’information, au vu des nombreux réaménagements routiers qui seront opérés autour de l’axe autoroutier de l’EAP ou de l’accès au Technoport. »
 « NOUS POURSUIVRONS NOTRE ENGAGEMENT COLLECTIF DANS LA LUTTE CONTRE LES NUISANCES SONORES DE L’EUROAIRPORT, AVEC L’INTERDICTION DES VOLS ENTRE 23 H ET 24 H »
Jean-Marie Zoellé, Maire de Saint-Louis.

Les associations veulent le repos nocturne étendu de 23h à 6h, comme à Zurich et au-dessus de Bâle-Ville.

 

Envoyé spécial : Ma vie dans le bruit !

Envoyé Spécial a partagé la vie de ceux qui n’en peuvent plus du bruit : routes, trains et avions, …
Les méfaits du bruit en vrais , comme si vous y étiez !
Envoyé Spécial a partagé la vie de ceux qui n’en peuvent plus du bruit : routes, trains et avions, …
A voir et entendre (le bruit) en replay jusqu’au 15.02.20 sur France-2.

 

Changements climatiques et santé : pourquoi il faut agir !

Rapports, documents divers et indicateurs nombreux pointent du doigt les effets majeurs sur la santé du changement climatique lié aux activités humaines.
Regardez la vidéo du Dr Jane Muret sur Medscape.

 

Les manifestants pour le climat mettent le Credit Suisse à terre.

Au terme d’une audience historique, 12 activistes condamnés pour avoir occupé une banque sans autorisation ont été innocentés. Le juge a considéré que leur action de désobéissance civile se justifiait au vu de l’urgence climatique. LeTemps.ch, 13.01.2020

A lire absolument l’action de ce formidable mouvement de solidarité international.
Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis et pensent que l’ancien monde est immuable.

 

Qualité de l’air : vers plus de transparence ?

Alors que les particules très fines PM2,5 sont déjà réglementées en Suisse, l’indice ATMO les intégrera ce printemps dans son indicateur de la qualité de l’air. Celui-ci ne prend en compte actuellement que les particules fines, PM10.
Encore un effort et on mesurera et réglementera les particules ultra-fines, PUF, encore plus dangereuses pour la santé.

A plusieurs reprises, nous avons attiré l’attention des autorités sur la pollution non négligeable autour de l’aéroport de Bâle-Mulhouse. En particulier sur les particules ultra-fines, PUF, émisent par les réacteurs d’avion. Ainsi, les nouveau-nés ont une tension artérielle plus élevée quand leur mère a été exposée pendant la grossesse à des taux de pollution atmosphérique importants. Il apparaît en outre que la pollution affecte déjà le fonctionnement de la paroi vasculaire dès les premières années de la vie.
LeVif.be

 

L’impact négatif des aéroports sur l’immobilier enfin reconnu !

À partir du 1er juin 2020, l’acquéreur d’un logement devra être informé que le bien acheté ou loué est situé dans une zone d’exposition au bruit des aérodromes. L’obligation d’information existait déjà dans le cadre d’un bail d’habitation (C. Urb. art L. 112-11). Elle sera étendue aux immeubles ou parties d’immeubles à usage d’habitation ou à usage mixte (professionnel et habitation) mais également pour les terrains constructibles, dès lors qu’ils seront situés dans l’une des zones de bruit définies par un Plan d’Exposition au Bruit (PEB) prévu à l’article L. 112-6 du code de l’urbanisme. Le document contenant ce renseignement sera joint au dossier de diagnostic technique du bien.
Source: LeFigaro, 03.01.2020.

Alors que le lobby pro-aéroport prétend que la proximité de l’Euroairport est bénéfique à l’attractivité du territoire, les riverains sont en réalité désavantagés : la qualité de vie baisse, les risques pour la santé augmentent et les  biens immobiliers perdent de la valeur.

 

Merci Romain !

Romain Knopf (1947-2020) nous a quitté. Habitant Hésingue, il s’est engagé à l’ADRA dès les débuts de l’Association et fut rapidement élu au comité, où il siégea jusqu’en 2007. Il fut pendant de longues années un trésorier engagé et rigoureux.
Malheureusement une terrible maladie, diagnostiquée en 2011, le tint éloigné de l’association. Il assista une dernière fois à notre assemblée générale à Hésingue en 2017. Il se proposa même comme réviseur aux comptes. Malheureusement une rechute l’empêcha de tenir son engagement.
Romain était un homme joyeux, enthousiaste, ouvert d’esprit et très convivial. Nous nous souviendrons de son engagement et garderons de lui un souvenir ému.
Le Comité de l’ADRA, le 11.01.2020.

 

A quoi bon les consultations et enquêtes publiques ?

Le ministère de la Transition écologique ne gère pas correctement les consultations publiques, pointe la CNDP dans une expertise. La publication de la synthèse des consultations sur les distances d’épandage des pesticides vient l’illustrer.
Actu Environnement, 24.12.2019.
L’ADRA a pointé les mêmes difficultés à l’occasion du Grand Débat National.
Plus près de nous, dans la région des 3 frontières et de l’aéroport, nous connaissons la Concertation Publique ZAC Euro3Lys Technoport, la Concertation sur la nouvelle liaison ferroviaire et l’enquête publique à venir, la consultation sur le PPBE en cours, celle du PEB, du PGS, etc. L’ADRA s’y investi avec beaucoup d’efforts, mais pour de maigres résultats.

Cependant, au seuil de cette nouvelle année, rien ne nous convainc de laisser tomber. Au contraire, nous utiliserons tous les moyens pour sauvegarder notre avenir.

 

Fly Day : journée internationale de l’aviation civile le 7 décembre !

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) fait la promotion de l’avion à l’occasion des 75 ans de sa création. L’avion serait encore formidable ! @ICAO75, @FlyDay,
A l’heure où la planète est en grand danger, nous préférons informer sur les dommages et risques qu’entraine l’avion quand il est utilisé sans modération.

 

Pollution de l’air :

la Commission européenne reconnaît que la législation actuelle n’est pas assez protectrice. Les normes ne sont pas respectées par les Etats et elles devraient être alignées sur les seuils plus sévères de l’Organisation mondiale de la santé, OMS. C’est particulièrement vrai pour les Oxydes d’azote, NOx, particules fines PM2,5 et les Particules Ultra Fines, PUF, produits en grande quantité par le transport aérien. LeMonde

 

Pour un pilotage démocratique de l’aéroport de Genève

Première victoire de la démocratie Suisse grâce au succès de l’initiative du collectif CARPE. Nous suivrons avec intérêt ce modèle participatif de gestion de l’aéroport de Genève par les citoyens. « Reprenons en main notre aéroport ! ».

 

Un projet absurde et dépassé

Nous écrivions le 8.03.2018 au sujet du projet d’Europacity à Gonesse, près de l’aéroport de Roissy :
« Un projet démesuré de centre commercial et de loisirs aux impacts environnementaux dévastateurs…: ce projet de ville aéroportuaire est complètement incompatible avec la lutte contre le changement climatique…. puisqu’il est censé encourager les transports aériens. »

Maintenant, l’Élysée annonce l’abandon du projet dans sa forme actuelle. Un projet absurde et basé sur un modèle de consommation dépassé : centre commerciaux gigantesques, loisirs énergivores, artificialisation des sols, extension du réseau routier et du traffic.
Malheureusement, même l’abandon du projet d’Europacity n’arrêtera pas nos élus a réaliser, en synergie avec le développement de l’aéroport, un projet vieux de 30 ans aux mêmes caractéristiques qu’Europacity: Technoport/UNIBAIL.
En même temps on affiche l’urgence climatique pour nos villes. Ils n’entendent pas Greta Thunberg!

 

Les prémices de l’effondrement du marché aérien ?

Il se passe des choses dans le secteur de l’aérien et du tourisme ! La faillite retentissante de Thomas Cook est encore dans tous les esprits et pourtant elle a déjà été oubliée aussi bien par les marchés euphoriques que par les observateurs.
Pourtant, si l’on y regarde de plus près, …. il se pourrait que nous soyons exactement au point d’inversion des tendances lourdes et que la démondialisation commence à affecter ce secteur industriel. Insolentiae

 

Aéroport Nantes Atlantique, projet imposé ! Déception des riverains !

Presque deux ans après l’abandon du projet à Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement a dévoilé ses options pour le réaménagement de l’aéroport de Nantes : allongement de 400m de la piste, repos nocturne de 24h à 6h, procédures d’approche « améliorées » pour diminuer les nuisances sonores.
Ces annonces font suite aux préconisations d’une concertation préalable, qui avait réuni 2 100 participants et recueilli 11 683 contributions en ligne et 125 cahiers d’acteurs. L’hypothèse du transfert de l’aéroport sur un nouveau site, souvent revenue dans la concertation, a été écartée.
Si les options retenues par le gouvernement visent à concilier des intérêts potentiellement contradictoires (développement économique, protection des riverains et de l’environnement), elles suscitent des réactions mitigées. «Ce réaménagement a minima est pitoyable et ne règle en rien la situation des populations concernées, enrage Joël Sauvaget, président du Coceta qui défend toujours un transfert de l’aéroport. On a joué le jeu de la concertation et encore une fois, on nous mène en bateau. ». Le nombre de passagers doit passer de 6 million à 11 million. Journal LaCroix

 

A Paris, Londres ou Amsterdam, la contestation décolle!

Extinction rébellion a manifesté à Londres City Airport et en plusieurs villes du monde.
Les associations de riverains se sont mobilisés contre l’extension de Roissy, projet jugé « climaticide ».
Ils ont écrit au Président de la République : lire la lettre ouverte au Président.

Il est urgent d’agir: nos associations partenaires, l’UFCNA, FNE, Alsace Nature, ont clairement choisi.
Le lien entre le transport aérien et le climat n’est plus à faire.

 

La «honte de voler» va plomber l’aviation, selon UBS

Renoncer à des trajets en avion pour préserver l’environnement pourrait avoir un fort impact en Europe et aux États-Unis.
Conceptualisé en Suède, le «flygskam», soit littéralement la «honte de voler» liée à la culpabilité de peser sur l’environnement, peut-il réellement impacter l’aviation mondiale? Oui, répond UBS dans une étude. Et lourdement. LeMatin.CH, 3.10.2019

 

Le bruit des avions mesuré et la gêne réelle ressentie par les riverains

Ce que vous avez toujours voulu savoir sur le bruit !

La gêne sonore, notion subjective, est ressentie de manière très variable d’un individu à l’autre.
Comparé au transport routier et ferroviaire, le bruit des avions est celui pour lequel la gêne ressentie est de loin la plus forte. De par son intensité, son émergence et sa répétition, le bruit des avions est souvent vécu comme une agression. Lire la suite …

 

Saint-Louis proclame l’état d’urgence climatique !

Après Bâle et Mulhouse, Saint-Louis proclame l’état d’urgence climatique.
Super, tout va aller mieux pour ceux qui subissent les nuisances du transport aérien, puisque celui-ci va devoir réduire ses activités pourvoyeuses de CO2, gaz à effet de serre responsable du changement climatique.
L’urgence climatique à Saint-Louis.

Nous suggérons que Saint-Louis Agglo commence par corriger ses publications sur la place réelle de l’avion comme source de pollution.

Ensuite, dans le but de préserver l’environnement et la vie pour les générations futures, il est temps de proposer une alternative viable au modèle de croissance économique ambiant : arrêter de développer Bâle-Mulhouse jusqu’à 147 000 mouvements en 2030 avec une 3ème piste, le bétonnage et l’artificialisation des terres par de nouvelles routes, ZAC et autres constructions.

 

Il faut se méfier des pics de pollution, même quand l’air est globalement pur!

Les décès se multiplient lors des épisodes de forte pollution aux particules fines, confirme une vaste étude portant sur plus de 650 villes. Un effet perceptible y compris dans les pays où la qualité de l’air est plutôt bonne, comme en Suisse. Source Le Temps.

 

Manifestation pour le climat à l’aéroport de Stuttgart

Le collectif Fridays for Future profite de la saison estivale pour manifester à l’aéroport de Stuttgart : une première, à suivre ! La protestation est surtout dirigée contre l’État, qui n’agit pas avec vigueur contre le changement climatique. Ils demandent une taxe sur le kérosène et une taxe sur le CO2 pour que le prix des billets d’avion augmente. En même temps, les voyageurs, qui prennent l’avion pour leurs vacances, peuvent s’interroger sur l’impact environnemental. 😃
Stuttgarter-Zeitung.de, galerie photo, 26.07.2019 .

 

Pourquoi nous ne sommes pas à la fête pour les 70 ans de l’aéroport de Bâle-Mulhouse

150 invités du monde politique, économique et de la société civile pour célébrer le 4 juillet 2019 cette « belle réussite d’entente binationale », mais sans les riverains des trois pays qui subissent quotidiennement les nuisances franco-suisses.
Nous notons toujours les mêmes promesses et bonnes intentions de la direction, de la DGAC et du Conseil d’Administration (nous attendons de pouvoir le rencontrer pour « dialoguer »).
Nous expliquerons à Monsieur Jordan et aux autres élus alsaciens, pourquoi le raccordement ferroviaire n’est pas une bonne solution écologique dans le cas de l’EAP.
Nous exigeons concrètement des mesures, qui feront enfin baisser le bruit et la pollution. Les prometteurs du développement « durable » doivent endosser leur part de responsabilité dans le réchauffement climatique et la dégradation de notre cadre de vie.
Le transport aérien doit changer maintenant, pour que l’anniversaire des 80 ans ne soit pas une catastrophe.
Communiqué de presse de l’Euroairport
Article dans L’Asace du 5.07.2019

 

Transport aérien et climat : il est temps d’atterrir

Dans le cadre de la Loi Mobilité, les vols au départ de la France seront taxés de 1,50 à 18 euros selon la distance et le prix des billets. Le produit de cette taxe sera entièrement consacrés aux investissements dans des infrastructures de transports écologiques, notamment dans le ferroviaire. Communiqué de FNE, 12.06.2019.
Enfin un petit pas (plusieurs pays européens prélèvent depuis longtemps des taxes nettement plus élevées) pour inciter à prendre des mesures pour réduire le trafic et ses émissions de gaz à effet de serre.
A noter qu’au départ de Bâle-Mulhouse, l’opérateur suisse (plus de 70% du trafic passager) ne taxe pas les billets. Le parlement Suisse doit débattre de la question prochainement.

 

Climat, les Français renoncent de + en + à l’avion

Selon un sondage Elabe pour BFMTV, 23% des Français ont déjà renoncé à l’avion pour partir en vacances et 15% d’entre eux sont prêts à adopter rapidement ce comportement. Ils sont d’ailleurs 37% à déclarer qu’ils privilégient déjà les transports les moins polluants, soit près de 4/10.

Si 62% des Français estiment que l’effort gouvernemental est insuffisant pour protéger l’environnement ou pour lutter contre le réchauffement climatique, ils sont prêts à faire des efforts pour protéger l’environnement. Ainsi 69% sont favorables à l’interdiction des vols intérieurs, lorsque le trajet peut être assuré dans un temps équivalent ou inférieur par une ligne de train existante (soit 7/10). Source BFMTV, 26.06.2019.

Les aéroports pourraient anticiper cette tendance forte dans leurs projets de développement.

 

Financement de la nouvelle liaison ferroviaire.

« Le Parlement suisse à Berne, a voté à une nette majorité, 200 millions pour l’extension du réseau ferroviaire suisse à l’horizon 2035.
Cela concerne notamment …la liaison ferroviaire avec l’EuroAirport.
Le montant exact de la participation suisse à ces projets devra encore être affiné avec les promoteurs de projets français et allemands. » (Source: L’Alsace du 22.06.2019)
C’est une petite étape de plus qui a été franchie, mais le financement n’est pas réglé pour autant et le Herzstück, qui seul permettra la mise en place du réseau RER de proximité autour de Bâle, n’est prévu qu’après 2035.
L’Enquête publique sur la Liaison Ferroviaire doit avoir lieu au courant du 4ème trimestre 2019. Cette liaison entrainera une augmentation du trafic et de la pollution de l’aéroport. Les associations des trois pays contre ce projet sont nombreuses.

 

Ce que coûte chaque année la pollution du transport aérien à la société.

Selon une étude de la commission européenne, le coût environnemental du secteur aérien est de 33 milliards de dollars par an. Une somme qui pèse dans les finances des pays de l’UE.
Mieux Vivre, 7.06.19

 

La « honte de voler » fait son chemin.

Les voyageurs s’interrogent de plus en plus sur l’impact de l’avion sur le climat.
Même le journal L’Alsace traitre le sujet dans ses colonnes. Lire l’article du 02.06.2019.

 

Avion et climat, le tabou des aides publiques

Le projet de loi d’orientation des mobilités n’est pas à la hauteur concernant le transport aérien. TheConversation.com

 

Avons-nous vraiment besoin d’EasyJet?

L’association baloise des usagers des transports, VCS, s’interroge : « L’EuroAirport, avec de plus en plus de trafic détruit le climat, pollue l’air et prive de nombreuses personnes de leur sommeil. Pas vraiment prometteur pour notre avenir. Et la nouvelle liaison ferroviaire pas nécessaire non plus. Pourquoi ne pas investir dans les trains de nuit ? Avons-nous vraiment besoin d’EasyJet? » Verkehrs Club der Schweiz beider Basel.

 

La protection du climat ne nuit pas à l’économie!

Une étude financée par la Commission européenne, réalisée par l’ONG Transport et environnement, a conclu qu’une taxation minime du kérosène réduirait les émissions de CO2 de 11% sans effets négatifs sur l’économie !
Car contrairement aux États-Unis, à l’Australie, au Canada, au Japon ou même à l’Arabie saoudite, les États membres de l’UE ne taxent pas le kérosène.
Il est temps que l’industrie de l’aviation apporte enfin sa juste contribution à la réalisation de l’Accord de Paris sur le climat.
Europe Ecologie, 13.05.2019.

 

L’ADRA « Sentinelle de la Nature »

Devenez des sentinelles de la nature avec l’ADRA.
Le projet Sentinelles de la Nature est un projet du mouvement de France Nature Environnement (FNE), destiné à toutes les personnes soucieuses de la protection de la nature et de l’environnement. Une interface cartographique vous permet de localiser et de signaler sur le territoire des atteintes à l’environnement ou des initiatives qui lui sont favorables. Le site  et l’Appli

 

Les associations se font entendre

Suite à la présentation unilatérale du nouveau PPBE 2018-2022 au public le 20.03.2019 par le Préfet, les associations rappellent que ce plan est insuffisant pour faire diminuer les nuisances.
Bruit : l’État dur d’oreille
« Les associations de riverains estiment que les autorités françaises n’ont pas
tenu compte de leurs préoccupations dans l’élaboration du nouveau plan de
prévention du bruit dans l’environnement de l’EuroAirport. »
L’Alsace du 30.03.2019
L’ADRA suivra la mise en place du Plan de près.
Le PPBE est téléchargeable ici (14MB)

 

 «On ment à la population» : le scandale de l’air pollué en France »

A lire dans Le Parisien, 11.03.2019
Nous avons fait à peu près le même constat. Les PUF ne sont pas mesurées et la surveillance se contente de comparer des moyennes aux seuils réglementaires.
C’est pourquoi nous exigeons plus d’investigation et de transparence.

 

Concertation Publique ZAC Euro3Lys Technoport

La première concertation a eu lieu le 8 mars 2019 à Hesingue. L’ADRA est intervenue pour rappeler les incohérences du projet et les menaces qui pèsent sur la qualité de vie. Un projet vieux de presque 30 ans et qui date.
Voir nos prises de position précédentes
Présentation du projet

 

La Pollution de l’air augmente le risque de dépression chez les jeunes.

Les enfants de 12 ans exposés à un air chargé en particules fines et en dioxyde d’azote ont 3 à 4 fois plus de risques de développer une dépression à 18 ans. Les Particules Fines et les NOX, deux polluants émis en grande quantité par le trafic aérien. LaCroix, 17.02.2019.

 

Le scandale des conditions particulières dont bénéficie l’aviation

Pour se développer. En raison de l’excès nocif des émissions de polluants et de gaz à effet de serre du transport aérien en particulier, de leur contribution à la déliquescence de la biosphère… il faut d’évidence revoir les modalités d’application de la convention de Chicago comme les autres avantages financiers et réglementaires du transport aérien, c’est-à-dire taxer lourdement le kérosène et les billets, au moins à hauteur des nuisances sanitaires et climatiques qu’il provoque. Reporterre.net, 4. Mars 2019.

 

L’ADRA au salon Eco-Bio de Hégenheim

Sur le stand d’Alsace Nature, l’ADRA informait sur les projets d’extension de l’aéroport et les mesures contre les nuisances. Ensemble protégeons notre environnement et la qualité de vie pour tous.

 

Très forte pollution aux PUF

Pollution de l’air : de Dunkerque à Lyon, un mois de janvier très chargé en particules fines … et la population n’est pas informée
Publié le mercredi 23 janvier 2019 par France Inter

Depuis le 20 janvier des pics de pollutions aux particules très fines se produisent et le site de référence Prév’air a annoncé mardi 22 janvier une pollution très importante pour tout le quart nord-est de la France le 25 janvier.
Lire l’article complet

 

« L’aller à Barcelone à 19 euros, ça ne doit plus exister ! »

Nous pouvons tous agir pour éviter la catastrophe écologique… mais le temps presse. Passage en revue des mesures à prendre avec le philosophe Dominique Bourg.
Fance Culture, 11.09.2018
Regarder la video

 

Le repos nocturne à partir de 23h pour tous !

Pas de report des nuisances vers les communes alsaciennes.
Pour diminuer le bruit après 23h, l’aéroport veut réduire les envols vers le sud de moitié en 2019. Pour aller où ?
Voici une recommandation de l’aéroport de Bâle-Mulhouse (la direction de l’Euroairport) à tous les pilotes de décoller vers le nord après 23 heures (RWY 33).
Afin de « soulager la population qui subit depuis 2014 une forte augmentation des nuisances au sud », le bruit est déplacé vers le nord. Mais au nord, Bartenheim est la commune qui supporte déjà le plus de bruit après 23 heures.
L’aéroport avait annoncé cette mesure comme un « objectif pour 2019 ». Nous nous y sommes constamment opposés et avons exigé un strict repos nocturne à partir de 23 heures pour tous (décollages et atterrissages).
Avec les signataires de la Charte Trinationale, nous exigeons une réduction du bruit pour tous les habitants et dénonçons cette politique unilatérale, discriminatoire et non respectueuse du droit à tous au repos (recommandation OMS/ACNUSA).

 

Vers un réel changement ?

A en juger par le communiqué de presse du 28.11.2018, il semblerait que l’Euroairport qui prétend faire du développement durable tout en augmentant les nuisances, soit sous pression !
L’ADRA lance un appel au Conseil d’Administration, CA, qui a les pleins pouvoirs pour gérer l’Euroairport, de ne pas rester sur des déclarations de bonnes intentions, mais qu’il prenne sans attendre une mesure concrète de réduction de nuisance à effet immédiat (bruit et pollution).
Les pistes ne manquent pas pour faire de l’Euroairport un aéroport résolument au service de la région et de ses habitants en respectant les droits fondamentaux de tous au développement durable sur le plan économique, social et environnemental.
Ce serait le début d’un espoir raisonnable pour les riverains !

Voir le communiqué de l’aéroport
Voir le communiqué de l’ADRA
Voir l’article de L’Alsace

 

« Euroairport de Bâle-Mulhouse: le fond de l’air n’est plus très frais »

Suite à nos investigations sur la pollution réelle générée par l’Euroairport (voir notre dossier), le média indépendant de Mulhouse, Alterpresse68, a publié un article, qui reprend nos informations.
Nous saluons cette contribution qui participe à mieux faire connaitre l’aéroport sous un autre aspect, moins glorieux.

 

Le kérosène, carburant le plus polluant… et pas taxé

Sur France Inter, l’ancien eurodéputé Daniel Cohn-Bendit dénonce le fait que le kérosène, carburant utilisé dans l’aviation, ne soit pas taxé, contrairement à l’essence des voitures ou à l’électricité pour le train.

Le communiqué de l’UFCNA : Hausse des taxes du gazole, mais le kérosène toujours exonéré