Les brèves …

Fly Day : journée internationale de l’aviation civile le 7 décembre !

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) fait la promotion de l’avion à l’occasion des 75 ans de sa création. L’avion serait encore formidable ! @ICAO75, @FlyDay,
A l’heure où la planète est en grand danger, nous préférons informer sur les dommages et risques qu’entraine l’avion quand il est utilisé sans modération.

Pollution de l’air :

la Commission européenne reconnaît que la législation actuelle n’est pas assez protectrice. Les normes ne sont pas respectées par les Etats et elles devraient être alignées sur les seuils plus sévères de l’Organisation mondiale de la santé, OMS. C’est particulièrement vrai pour les Oxydes d’azote, NOx, particules fines PM2,5 et les Particules Ultra Fines, PUF, produits en grande quantité par le transport aérien. LeMonde

Pour un pilotage démocratique de l’aéroport de Genève

Première victoire de la démocratie Suisse grâce au succès de l’initiative du collectif CARPE. Nous suivrons avec intérêt ce modèle participatif de gestion de l’aéroport de Genève par les citoyens. « Reprenons en main notre aéroport ! ».

Un projet absurde et dépassé

Nous écrivions le 8.03.2018 au sujet du projet d’Europacity à Gonesse, près de l’aéroport de Roissy :
« Un projet démesuré de centre commercial et de loisirs aux impacts environnementaux dévastateurs…: ce projet de ville aéroportuaire est complètement incompatible avec la lutte contre le changement climatique…. puisqu’il est censé encourager les transports aériens. »

Maintenant, l’Élysée annonce l’abandon du projet dans sa forme actuelle. Un projet absurde et basé sur un modèle de consommation dépassé : centre commerciaux gigantesques, loisirs énergivores, artificialisation des sols, extension du réseau routier et du traffic.
Malheureusement, même l’abandon du projet d’Europacity n’arrêtera pas nos élus a réaliser, en synergie avec le développement de l’aéroport, un projet vieux de 30 ans aux mêmes caractéristiques qu’Europacity: Technoport/UNIBAIL.
En même temps on affiche l’urgence climatique pour nos villes. Ils n’entendent pas Greta Thunberg!

Les prémices de l’effondrement du marché aérien ?

Il se passe des choses dans le secteur de l’aérien et du tourisme ! La faillite retentissante de Thomas Cook est encore dans tous les esprits et pourtant elle a déjà été oubliée aussi bien par les marchés euphoriques que par les observateurs.
Pourtant, si l’on y regarde de plus près, …. il se pourrait que nous soyons exactement au point d’inversion des tendances lourdes et que la démondialisation commence à affecter ce secteur industriel. Insolentiae

STAY GROUNDED (litéralement « rester au sol »)

est une organisation internationale qui s’attaque aux causes de la croissance de l’aviation et du changement climatique. Stay Grounded propose « 13 étapes pour un système de transports plus juste et une décroissance rapide du transport aérien ».

Il n’y a qu’un seul moyen d’empêcher l’aviation de détruire la planète, nous devons voler beaucoup moins !
France Nature Environnement et France Nature Environnement Grand Est, dont Alsace Nature est la fédé locale, font partie du Stay Grounded Network. @StayGroundedNetwork

Aéroport Nantes Atlantique, projet imposé ! Déception des riverains !

Presque deux ans après l’abandon du projet à Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement a dévoilé ses options pour le réaménagement de l’aéroport de Nantes : allongement de 400m de la piste, repos nocturne de 24h à 6h, procédures d’approche « améliorées » pour diminuer les nuisances sonores.
Ces annonces font suite aux préconisations d’une concertation préalable, qui avait réuni 2 100 participants et recueilli 11 683 contributions en ligne et 125 cahiers d’acteurs. L’hypothèse du transfert de l’aéroport sur un nouveau site, souvent revenue dans la concertation, a été écartée.
Si les options retenues par le gouvernement visent à concilier des intérêts potentiellement contradictoires (développement économique, protection des riverains et de l’environnement), elles suscitent des réactions mitigées. «Ce réaménagement a minima est pitoyable et ne règle en rien la situation des populations concernées, enrage Joël Sauvaget, président du Coceta qui défend toujours un transfert de l’aéroport. On a joué le jeu de la concertation et encore une fois, on nous mène en bateau. ». Le nombre de passagers doit passer de 6 million à 11 million. Journal LaCroix

A Paris, Londres ou Amsterdam, la contestation décolle!

Extinction rébellion a manifesté à Londres City Airport et en plusieurs villes du monde.
Les associations de riverains se sont mobilisés contre l’extension de Roissy, projet jugé « climaticide ».
Ils ont écrit au Président de la République : lire la lettre ouverte au Président.

Il est urgent d’agir: nos associations partenaires, l’UFCNA, FNE, Alsace Nature, ont clairement choisi.
Le lien entre le transport aérien et le climat n’est plus à faire.

La «honte de voler» va plomber l’aviation, selon UBS

Renoncer à des trajets en avion pour préserver l’environnement pourrait avoir un fort impact en Europe et aux États-Unis.
Conceptualisé en Suède, le «flygskam», soit littéralement la «honte de voler» liée à la culpabilité de peser sur l’environnement, peut-il réellement impacter l’aviation mondiale? Oui, répond UBS dans une étude. Et lourdement. LeMatin.CH, 3.10.2019

Le bruit des avions mesuré et la gêne réelle ressentie par les riverains

Ce que vous avez toujours voulu savoir sur le bruit !

La gêne sonore, notion subjective, est ressentie de manière très variable d’un individu à l’autre.
Comparé au transport routier et ferroviaire, le bruit des avions est celui pour lequel la gêne ressentie est de loin la plus forte. De par son intensité, son émergence et sa répétition, le bruit des avions est souvent vécu comme une agression. Lire la suite …

Saint-Louis proclame l’état d’urgence climatique !

Après Bâle et Mulhouse, Saint-Louis proclame l’état d’urgence climatique.
Super, tout va aller mieux pour ceux qui subissent les nuisances du transport aérien, puisque celui-ci va devoir réduire ses activités pourvoyeuses de CO2, gaz à effet de serre responsable du changement climatique.
L’urgence climatique à Saint-Louis.

Nous suggérons que Saint-Louis Agglo commence par corriger ses publications sur la place réelle de l’avion comme source de pollution.

Ensuite, dans le but de préserver l’environnement et la vie pour les générations futures, il est temps de proposer une alternative viable au modèle de croissance économique ambiant : arrêter de développer Bâle-Mulhouse jusqu’à 147 000 mouvements en 2030 avec une 3ème piste, le bétonnage et l’artificialisation des terres par de nouvelles routes, ZAC et autres constructions.

Il faut se méfier des pics de pollution, même quand l’air est globalement pur!

Les décès se multiplient lors des épisodes de forte pollution aux particules fines, confirme une vaste étude portant sur plus de 650 villes. Un effet perceptible y compris dans les pays où la qualité de l’air est plutôt bonne, comme en Suisse. Source Le Temps.

Manifestation pour le climat à l’aéroport de Stuttgart

Le collectif Fridays for Future profite de la saison estivale pour manifester à l’aéroport de Stuttgart : une première, à suivre ! La protestation est surtout dirigée contre l’État, qui n’agit pas avec vigueur contre le changement climatique. Ils demandent une taxe sur le kérosène et une taxe sur le CO2 pour que le prix des billets d’avion augmente. En même temps, les voyageurs, qui prennent l’avion pour leurs vacances, peuvent s’interroger sur l’impact environnemental. 😃
Stuttgarter-Zeitung.de, galerie photo, 26.07.2019 .

Pourquoi nous ne sommes pas à la fête pour les 70 ans de l’aéroport de Bâle-Mulhouse

150 invités du monde politique, économique et de la société civile pour célébrer le 4 juillet 2019 cette « belle réussite d’entente binationale », mais sans les riverains des trois pays qui subissent quotidiennement les nuisances franco-suisses.
Nous notons toujours les mêmes promesses et bonnes intentions de la direction, de la DGAC et du Conseil d’Administration (nous attendons de pouvoir le rencontrer pour « dialoguer »).
Nous expliquerons à Monsieur Jordan et aux autres élus alsaciens, pourquoi le raccordement ferroviaire n’est pas une bonne solution écologique dans le cas de l’EAP.
Nous exigeons concrètement des mesures, qui feront enfin baisser le bruit et la pollution. Les prometteurs du développement « durable » doivent endosser leur part de responsabilité dans le réchauffement climatique et la dégradation de notre cadre de vie.
Le transport aérien doit changer maintenant, pour que l’anniversaire des 80 ans ne soit pas une catastrophe.
Communiqué de presse de l’Euroairport
Article dans L’Asace du 5.07.2019

Transport aérien et climat : il est temps d’atterrir

Dans le cadre de la Loi Mobilité, les vols au départ de la France seront taxés de 1,50 à 18 euros selon la distance et le prix des billets. Le produit de cette taxe sera entièrement consacrés aux investissements dans des infrastructures de transports écologiques, notamment dans le ferroviaire. Communiqué de FNE, 12.06.2019.
Enfin un petit pas (plusieurs pays européens prélèvent depuis longtemps des taxes nettement plus élevées) pour inciter à prendre des mesures pour réduire le trafic et ses émissions de gaz à effet de serre.
A noter qu’au départ de Bâle-Mulhouse, l’opérateur suisse (plus de 70% du trafic passager) ne taxe pas les billets. Le parlement Suisse doit débattre de la question prochainement.

Climat, les Français renoncent de + en + à l’avion

Selon un sondage Elabe pour BFMTV, 23% des Français ont déjà renoncé à l’avion pour partir en vacances et 15% d’entre eux sont prêts à adopter rapidement ce comportement. Ils sont d’ailleurs 37% à déclarer qu’ils privilégient déjà les transports les moins polluants, soit près de 4/10.

Si 62% des Français estiment que l’effort gouvernemental est insuffisant pour protéger l’environnement ou pour lutter contre le réchauffement climatique, ils sont prêts à faire des efforts pour protéger l’environnement. Ainsi 69% sont favorables à l’interdiction des vols intérieurs, lorsque le trajet peut être assuré dans un temps équivalent ou inférieur par une ligne de train existante (soit 7/10). Source BFMTV, 26.06.2019.

Les aéroports pourraient anticiper cette tendance forte dans leurs projets de développement.

Financement de la nouvelle liaison ferroviaire.

« Le Parlement suisse à Berne, a voté à une nette majorité, 200 millions pour l’extension du réseau ferroviaire suisse à l’horizon 2035.
Cela concerne notamment …la liaison ferroviaire avec l’EuroAirport.
Le montant exact de la participation suisse à ces projets devra encore être affiné avec les promoteurs de projets français et allemands. » (Source: L’Alsace du 22.06.2019)
C’est une petite étape de plus qui a été franchie, mais le financement n’est pas réglé pour autant et le Herzstück, qui seul permettra la mise en place du réseau RER de proximité autour de Bâle, n’est prévu qu’après 2035.
L’Enquête publique sur la Liaison Ferroviaire doit avoir lieu au courant du 4ème trimestre 2019. Cette liaison entrainera une augmentation du trafic et de la pollution de l’aéroport. Les associations des trois pays contre ce projet sont nombreuses.

Ce que coûte chaque année la pollution du transport aérien à la société.

Selon une étude de la commission européenne, le coût environnemental du secteur aérien est de 33 milliards de dollars par an. Une somme qui pèse dans les finances des pays de l’UE.
Mieux Vivre, 7.06.19

La « honte de voler » fait son chemin.

Les voyageurs s’interrogent de plus en plus sur l’impact de l’avion sur le climat.
Même le journal L’Alsace traitre le sujet dans ses colonnes. Lire l’article du 02.06.2019.

Avion et climat, le tabou des aides publiques

Le projet de loi d’orientation des mobilités n’est pas à la hauteur concernant le transport aérien. TheConversation.com

Avons-nous vraiment besoin d’EasyJet?

L’association baloise des usagers des transports, VCS, s’interroge : « L’EuroAirport, avec de plus en plus de trafic détruit le climat, pollue l’air et prive de nombreuses personnes de leur sommeil. Pas vraiment prometteur pour notre avenir. Et la nouvelle liaison ferroviaire pas nécessaire non plus. Pourquoi ne pas investir dans les trains de nuit ? Avons-nous vraiment besoin d’EasyJet? » Verkehrs Club der Schweiz beider Basel.

La protection du climat ne nuit pas à l’économie!

Une étude financée par la Commission européenne, réalisée par l’ONG Transport et environnement, a conclu qu’une taxation minime du kérosène réduirait les émissions de CO2 de 11% sans effets négatifs sur l’économie !
Car contrairement aux États-Unis, à l’Australie, au Canada, au Japon ou même à l’Arabie saoudite, les États membres de l’UE ne taxent pas le kérosène.
Il est temps que l’industrie de l’aviation apporte enfin sa juste contribution à la réalisation de l’Accord de Paris sur le climat.
Europe Ecologie, 13.05.2019.

L’ADRA « Sentinelle de la Nature »

Devenez des sentinelles de la nature avec l’ADRA.
Le projet Sentinelles de la Nature est un projet du mouvement de France Nature Environnement (FNE), destiné à toutes les personnes soucieuses de la protection de la nature et de l’environnement. Une interface cartographique vous permet de localiser et de signaler sur le territoire des atteintes à l’environnement ou des initiatives qui lui sont favorables. Le site  et l’Appli

Les associations se font entendre

Suite à la présentation unilatérale du nouveau PPBE 2018-2022 au public le 20.03.2019 par le Préfet, les associations rappellent que ce plan est insuffisant pour faire diminuer les nuisances.
Bruit : l’État dur d’oreille
« Les associations de riverains estiment que les autorités françaises n’ont pas
tenu compte de leurs préoccupations dans l’élaboration du nouveau plan de
prévention du bruit dans l’environnement de l’EuroAirport. »
L’Alsace du 30.03.2019
L’ADRA suivra la mise en place du Plan de près.
Le PPBE est téléchargeable ici (14MB)

 «On ment à la population» : le scandale de l’air pollué en France »

A lire dans Le Parisien, 11.03.2019
Nous avons fait à peu près le même constat. Les PUF ne sont pas mesurées et la surveillance se contente de comparer des moyennes aux seuils réglementaires.
C’est pourquoi nous exigeons plus d’investigation et de transparence.

Concertation Publique ZAC Euro3Lys Technoport

La première concertation a eu lieu le 8 mars 2019 à Hesingue. L’ADRA est intervenue pour rappeler les incohérences du projet et les menaces qui pèsent sur la qualité de vie. Un projet vieux de presque 30 ans et qui date.
Voir nos prises de position précédentes
Présentation du projet

La Pollution de l’air augmente le risque de dépression chez les jeunes.

Les enfants de 12 ans exposés à un air chargé en particules fines et en dioxyde d’azote ont 3 à 4 fois plus de risques de développer une dépression à 18 ans. Les Particules Fines et les NOX, deux polluants émis en grande quantité par le trafic aérien. LaCroix, 17.02.2019.

Le scandale des conditions particulières dont bénéficie l’aviation

Pour se développer. En raison de l’excès nocif des émissions de polluants et de gaz à effet de serre du transport aérien en particulier, de leur contribution à la déliquescence de la biosphère… il faut d’évidence revoir les modalités d’application de la convention de Chicago comme les autres avantages financiers et réglementaires du transport aérien, c’est-à-dire taxer lourdement le kérosène et les billets, au moins à hauteur des nuisances sanitaires et climatiques qu’il provoque. Reporterre.net, 4. Mars 2019.

L’ADRA au salon Eco-Bio de Hégenheim

Sur le stand d’Alsace Nature, l’ADRA informait sur les projets d’extension de l’aéroport et les mesures contre les nuisances. Ensemble protégeons notre environnement et la qualité de vie pour tous.

Très forte pollution aux PUF

Pollution de l’air : de Dunkerque à Lyon, un mois de janvier très chargé en particules fines … et la population n’est pas informée
Publié le mercredi 23 janvier 2019 par France Inter

Depuis le 20 janvier des pics de pollutions aux particules très fines se produisent et le site de référence Prév’air a annoncé mardi 22 janvier une pollution très importante pour tout le quart nord-est de la France le 25 janvier.
Lire l’article complet

« L’aller à Barcelone à 19 euros, ça ne doit plus exister ! »

Nous pouvons tous agir pour éviter la catastrophe écologique… mais le temps presse. Passage en revue des mesures à prendre avec le philosophe Dominique Bourg.
Fance Culture, 11.09.2018
Regarder la video

Le repos nocturne à partir de 23h pour tous !

Pas de report des nuisances vers les communes alsaciennes.
Pour diminuer le bruit après 23h, l’aéroport veut réduire les envols vers le sud de moitié en 2019. Pour aller où ?
Voici une recommandation de l’aéroport de Bâle-Mulhouse (la direction de l’Euroairport) à tous les pilotes de décoller vers le nord après 23 heures (RWY 33).
Afin de « soulager la population qui subit depuis 2014 une forte augmentation des nuisances au sud », le bruit est déplacé vers le nord. Mais au nord, Bartenheim est la commune qui supporte déjà le plus de bruit après 23 heures.
L’aéroport avait annoncé cette mesure comme un « objectif pour 2019 ». Nous nous y sommes constamment opposés et avons exigé un strict repos nocturne à partir de 23 heures pour tous (décollages et atterrissages).
Avec les signataires de la Charte Trinationale, nous exigeons une réduction du bruit pour tous les habitants et dénonçons cette politique unilatérale, discriminatoire et non respectueuse du droit à tous au repos (recommandation OMS/ACNUSA).

 

Vers un réel changement ?

A en juger par le communiqué de presse du 28.11.2018, il semblerait que l’Euroairport qui prétend faire du développement durable tout en augmentant les nuisances, soit sous pression !
L’ADRA lance un appel au Conseil d’Administration, CA, qui a les pleins pouvoirs pour gérer l’Euroairport, de ne pas rester sur des déclarations de bonnes intentions, mais qu’il prenne sans attendre une mesure concrète de réduction de nuisance à effet immédiat (bruit et pollution).
Les pistes ne manquent pas pour faire de l’Euroairport un aéroport résolument au service de la région et de ses habitants en respectant les droits fondamentaux de tous au développement durable sur le plan économique, social et environnemental.
Ce serait le début d’un espoir raisonnable pour les riverains !

Voir le communiqué de l’aéroport
Voir le communiqué de l’ADRA
Voir l’article de L’Alsace

« Euroairport de Bâle-Mulhouse: le fond de l’air n’est plus très frais »

Suite à nos investigations sur la pollution réelle générée par l’Euroairport (voir notre dossier), le média indépendant de Mulhouse, Alterpresse68, a publié un article, qui reprend nos informations.
Nous saluons cette contribution qui participe à mieux faire connaitre l’aéroport sous un autre aspect, moins glorieux.

Le kérosène, carburant le plus polluant… et pas taxé

Sur France Inter, l’ancien eurodéputé Daniel Cohn-Bendit dénonce le fait que le kérosène, carburant utilisé dans l’aviation, ne soit pas taxé, contrairement à l’essence des voitures ou à l’électricité pour le train.

Le communiqué de l’UFCNA : Hausse des taxes du gazole, mais le kérosène toujours exonéré